deutsche Version
english Version

Foto: Marco Borggreve

JULIAN PRÉGARDIEN, ténor

C’est avant tout dans le rôle d’Hylas qu’il interpréta dans Les Troyens de Berlioz sous la direction de Kent Nagano pour l’ouverture de la saison à l’Opéra d’État de Hambourg que Julian Prégardien a éveillé l’admiration au cours de la saison 2015/2016. On a pu également le découvrir dans une mise en scène du Voyage d’hiver de Schubert, dans l’« interprétation composée » de Hans Zender au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg. Au cours de la saison lyrique 2016/17, Julian Prégardien incarnera Tamino dans une nouvelle production de La Flûte enchantée de Mozart à l’Opéra de Dijon sous la baguette de Christophe Rousset. Et le jeune ténor lyrique fêtera au mois de juillet 2017 son début à l’Opéra d’État de Bavière de Munich dans le rôle d’Oberon, dans l’opéra éponyme de Weber.

 

En concert, il se présentera dans la Passion selon saint Matthieu avec Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal, et en tournée avec le RIAS Kammerchor et l’Académie de Musique ancienne (Akademie für Alte Musik Berlin) sous la direction de René Jacobs, la Messe en si mineur de Bach avec le Windsbacher Knabenchor, l’Oratorio de Noël avec le Dresdner Kreuzchor, ainsi que la Nelson-Messe de Haydn avec l’Orchestre symphonique national du Danemark (SymfoniOrkestret) sous la direction d’András Schiff. Il se produira en outre avec un programme composé d’airs de Handel sous le titre « Biblical Scenes » avec l’Académie de Musique ancienne de Berlin, entre autres au Festival de Mecklenburg-Vorpommern, au Konzerthaus de Berlin et au Prinzregententheater de Munich. Le ténor a de nouveau été invité au Festival de Salzbourg (avec des œuvres de Michael Haydn sous la direction d’Ádám Fischer) et aux Festwochen für Alte Musik d’Innsbruck (dans un récital Telemann avec la Hamburger Ratsmusik).

 

On pourra encore entendre Julian Prégardien dans un projet Monteverdi en collaboration avec son père Christoph Prégardien et l’Ensemble de Musique ancienne Anima Eterna de Bruges dirigé par Jos van Immerseel au Festival de musique de Dresde. Ce programme, qui met en lumière la constellation père-fils dans les deux opéras de Monteverdi, Ulisse et Orfeo, a permis à ces deux artistes de remporter un énorme succès au Festival de la Pentecôte à Salzbourg en 2015, et le projet sera poursuivi entre autres à Bruges et Anvers au cours de la saison de concerts 2017/2018.

 

Sur invitation du compositeur Thomas Larcher et de l’Orchestre Bruckner de Linz dirigé par Dennis Russell Davies, Julian Prégardien interprétera pour la première fois en novembre 2016 le Padmore-Cycle au cours de deux concerts au Brucknerhaus de Linz et au Musikverein de Vienne.

 

Julian Prégardien participe à l’interprétation de l’intégrale des Lieder de Franz Schubert au cours des années 2015-2017 tant aux Schubertiades d’Hohenems/Schwarzenbert qu’à la Wigmore Hall de Londres, au cours de nombreux récitals et avec divers partenaires au piano. Au mois de mai 2016, il donne ses premiers récitals de lieder à la Toppan Hall de Tokyo et est de nouveau invité au Japon au printemps 2017 pour donner Le Voyage d’hiver avec Masato Suzuki. Il proposera d’autres récitals de lieder entre autres à la Philharmonie de Cologne et au Reitstadel de Neumarkt (programme père-fils avec Michael Gees), à l’Association Heinrich Heine de Düsseldorf et à l’Hôtel de Ville historique de Freiburg (cycle Schumann sur des poèmes de Heine avec le pianiste Éric Le Sage). Julian Prégardien a conçu pour la première fois pour la saison 2016/2017 une série de récitals de lieder qu’il donnera à la Haus zum Lindengarten de Zurich, avec entre autres un week-end autour de la pratique d’interprétation du Voyage d’hiver ainsi qu’un « Printemps du lied » en coopération avec les Amis du Lied et le Studio lyrique international de l’Opéra de Zurich.

 

Divers enregistrements ont été publiés sur CD au cours des dernières années : La Passion selon saint Matthieu (en DVD également) et La Passion selon saint Jean de Bach avec le Chœur de la Radio bavaroise et le Concerto Köln, L’Oratorio de Noël de Bach avec l’Orchestre de l’Opéra d’État de Hambourg et le Ballet de Hambourg (en DVD), Zaïs de Rameau avec Les Talens Lyriques et Christophe Rousset (qui a reçu le Prix trimestriel de la Critique allemande du disque), L’Enlèvement au sérail de Mozart avec l’Académie de Musique ancienne et René Jacobs, ainsi que les CDs de lieder intitulés An die Geliebte avec Christoph Schnackertz et Schubertiade avec un trio instrumental.

 

Julian Prégardien prépare actuellement une édition des deux cycles de lieder de Franz Schubert, La Belle Meunière et Le Voyage d’hiver dans diverses interprétations et en présentera des enregistrements « live » en coopération avec la Radio sarroise et le programme culturel de la Radio suisse DRS2 sous le nouveau Label musical P.RHÉI qu’il a créé au début de l’année 2016. Le premier album sortira à l’automne 2016 : Le Voyage d’hiver dans l’« interprétation composée » de Hans Zender.

 

Le chanteur, né en 1984 à Francfort, a reçu sa formation musicale à la Dommusik de la Cathédrale de Limburg et à la Musikhochschule de Freiburg. Depuis le second semestre 2013, Julian Prégardien est chargé d’une classe à la Hochschule für Musik und Theater de Munich. En 2016, il donne en outre ses premiers cours de maîtrise sur le thème « L’ornementation chez Schubert » au Conservatoire de musique de Copenhague (Kongelige Danske Musikkonservatorium), ainsi qu’à l’Académie internationale d’été du Mozarteum (Sommerakademie des Mozarteums Salzburg) dans le cadre des Festwochen d’Innsbruck.

 

Saison 2016/2017 (Représentation: Management général | Management: Daniela Spering | Administration: Stephanie Watin)

 

Merci de n’utiliser que cette biographie. Toute altération devra être approuvée par d’ORFEO artist management

 

http://www.julianpregardien.de/ || http://www.prhei.com/

Nach oben