deutsche Version
english Version

Foto: Marco Borggreve

THOMAS E. BAUER, baryton

Thomas E. Bauer a reçu sa première formation musicale à la maîtrise des Regensburger Domspatzen et fait ses études à la Hochschule für Musik und Theater de Munich.

 

Il est hautement apprécié au niveau international et donne des concerts entre autres avec l’Orchestre symphonique de Boston (Bernard Haitink), le Concentus Musicus (Nikolaus Harnoncourt), la Filarmonica della Scala (Zubin Mehta), l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig (Herbert Blomstedt, Riccardo Chailly et Sir John Eliot Gardiner), l’Orchestre royal du Concertgebouw (Philippe Herreweghe), le National Symphony de Washington (Iván Fischer), l’Orchestre symphonique de la Radio NDR Elbphilharmonie (Thomas Hengelbrock et Markus Stenz), l’Orchestre de l’Opéra de Zurich (Ádám Fischer) et l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich (Sir Roger Norrington). On a pu l’entendre dernièrement au Festival de Salzbourg sous la direction d’Ingo Metzmacher (Lazarus de Schubert) et à la Philharmonie de Berlin (L’Échelle de Jacob de Schoenberg).

 

Au cours de la saison 2016/2017, il participera à la création mondiale d’une œuvre de Jörg Widmann avec l’Orchestre philharmonique de Hambourg et chantera dans la Neuvième Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre symphonique de Düsseldorf (Ádám Fischer) ainsi qu’avec l’Orchestre des Champs-Élysées et l’Orchestre symphonique de la Radio hr de Francfort (tous deux sous la direction de Philippe Herreweghe), dans Tamerlano et Alcina de Händel avec Les Talens Lyriques (Christophe Rousset), dans les Scènes de Faust de Schumann avec l’Orchestre symphonique national du Danemark (Michael Schønwandt), les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler avec le Kristiansand Symfoniorkester (Giordano Bellincampi), et la Passion selon saint Jean de Bach avec le Collegium 1704 (Lars Ulrik Mortensen). Il est aussi invité par la Sächsische Staatskapelle de Dresde pour participer à la création mondiale d’une œuvre de Sofia Gubaidulina.

 

Thomas E. Bauer remporte également de grands succès dans le domaine du lied. Il se produit ainsi régulièrement avec Jos van Immerseel, spécialiste du pianoforte, et travaille en outre avec le pianiste Kit Armstrong avec lequel il a récemment interprété des transcriptions d’œuvres de Bach, entre autres au Konzerthaus de Berlin et pour la Radio bavaroise de Munich.

 

À l’opéra, il s’est récemment fait remarquer au Teatro alla Scala de Milan dans Les Soldats (Alvis Hermanis/Ingo Metzmacher) de Zimmermann et dans Chevalier à la rose de Strauss (Harry Kupfer/Zubin Mehta). Il s’est aussi fait entendre dans de nombreuses créations mondiales et a reçu le «Schneider Schott Musikpreis». Il collabore plus particulièrement avec Krzysztof Penderecki.

 

Pour ses enregistrements sur CD, Thomas E. Bauer a obtenu plusieurs prix tels que l’Orphée d’Or et La Musica Korea (pour Le Voyage d’hiver), le Stanley Sadie Prize & Gramophone (pour Apollo e Dafne de Haendel) et le prix Echo (pour Elias de Mendelssohn). Des cantates pour solistes de J.S. Bach ont été publiées chez OehmsClassics. Le téléfilm de Klaus Voswinckel Winterreise – Schubert in Sibirien («Voyage d’hiver – Schubert en Sibérie») raconte la rocambolesque tournée de récitals de Thomas E. Bauer dans le Transsibérien. Le film a été diffusé à plusieurs reprises à la télévision.

 

Thomas E. Bauer est le fondateur et le directeur artistique du festival Kulturwald Festspiele Bayerischer Wald et depuit septembre 2016, il est le directeur artistique du festival Festspiele Europäische Wochen Passau.

 

Saison 2016/2017 (Représentation : direction générale | management : Daniela Spering | administration : Stephanie Watin)

 

Merci de n’utiliser que cette biographie. Toute altération devra être préalablement approuvée par ORFEO artist management

Nach oben